• Laure Gombault romancière

Chronique de L'homme du train sur le blog Accro aux livres


Merci à virginie: son blog


L’homme du train de Laure Gombault Je voudrais remercier vivement Laure Gombault pour sa confiance quand elle m’a confié L’homme du train. J’ai retardé un peu la parution de cette chronique suite à des événements familiaux majeurs. Je la remercie également donc pour sa patience. Résumé Tania, mariée à Romain et mère d’un petit garçon s’ennuie dans son couple. Chaque jour, elle se rend à Paris par le train pour exercer sa profession de conseillère conjugale. Elle s’efforce au mieux d’aider des couples en mal d’amour. Parmi eux, une femme maltraitée accapare son attention. Elle pense à elle durant ses heures de trajet quotidien. Depuis quelques temps dans son wagon, un homme la regarde avec insistance, sans empathie, comme un prédateur espère sa proie. Peu à peu, elle tentera d’éloigner ce trouble qui l’habite, mais l’obsession de l’homme du train ne la quittera plus. L’histoire Avec l’homme du train, Laure Gombault nous emmène dans la vie de Tania. Elle est mariée et mère d’un petit garçon. Elle mène une vie tranquille, entre son boulot, ses trajets et sa famille. Comme beaucoup d’autres femmes. La particularité de Tania est sans doute son métier. Elle reçoit de nombreuses femmes victimes de violences conjugales. Tania est particulièrement touchée par une de ces patientes et par ce qu’elle vit, et surtout bien décidée à l’accompagner afin que cela s’arrête. Sa vie de famille semble plutôt monotone et routinière. Quand elle aperçoit cet homme dans le train. Ils se retrouvent dans celui-ci quasiment tous les jours et plus les jours passent, plus elle sent son attirance vers lui décupler. Mais qui est-il? Quel secret cache-t-il? Et comment va-t-elle pouvoir continuer sa route avec lui dans ses pensées? Je te conseille de filer l’acheter pour savoir la suite 😉 Mon avis Ce livre c’est pour moi une petite perle. Il se lit très rapidement. J’ai tourné les pages très très vite afin de savoir comment Tania allait s’en sortir. Les personnages principaux sont vraiment très bien construit. Il y a une vraie recherche sur leur personnalité et leur psychologie. Rien n’est laissé au hasard et tout fait sens. Le réalisme avec lequel est construite cette histoire est vraiment bluffant. Et la résilience des personnages est pour moi un de leurs atouts majeurs. Laure Gombault avec L’homme du train aborde le sujet délicat de la violence conjugale. C’est un sujet sensible et difficile. Il est abordé avec une grande maîtrise et développé avec courage. J’ai vraiment beaucoup aimé le personnage de Tania. Elle vit ce que j’appelle une passion-folie. Elle n’a pas fait le deuil de ses traumatismes d’enfance et elle se lance dans une histoire dont elle sait qu’elle ne lui amènera que des ennuis. Mais également qui va l’amener à commettre tout le contraire de ce en quoi elle croit. Elle remettra en question jusqu’à son couple, qui pourtant lui apportait la stabilité. Mais les habitudes et le quotidien, surtout avec un enfant en bas âge ne sont pas les meilleurs atouts d’un couple. Je t’invite à découvrir un peu plus Laure Gombault dans l’interview que j’ai pu réaliser avec elle. Encore merci à vous Laure.

59 vues

Posts récents

Voir tout

Écrire ou jardiner ?

Je suis dans une phase de réécriture de mon nouveau roman. Qu'est- ce à dire ? C'est comme travailler la terre, la retourner, débroussailler, couper, replanter. D'un terrain vague, composer un jardin

suivez-moi

© 2019
Proudly created with Wix.com

 

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now