• Laure Gombault romancière

Commentaire de mon roman par une lectrice de cœur en avant première !

Céline et moi nous sommes rencontrées sur Twitter il y a quelques mois, et cet été dans la vraie vie puisque nous avons des attaches normandes. Suite à sa lecture de mes romans, nous avons eu toutes les deux un coup de cœur littéraire et amical. Céline a lu tous mes romans et je dis : " Merci les réseaux sociaux ! ", une belle communauté d'auteurs et de lecteurs s'y rencontrent.

Elle m'a fait le plaisir d'un retour de lecture en avant première sur mon roman " Le ventre de Vénus" et je ne vous cache pas ma joie de vous le partager ici. Elle parle de mon roman bien mieux que je pourrais le faire. Merci beaucoup chère Céline !


15/11/2020, Céline @FiquetCeline ( profil Twitter ) Simple lectrice passionnée, Brest.

Un immense merci à Laure Gombault de m’avoir permis de lire son prochain roman « Le ventre de Vénus » un peu avant sa sortie, j’en ai été extrêmement touchée.

J’ai découvert la plume sensible, élégante et délicate de Laure au travers de ses 4 autres romans, je suis donc parfaitement familière de son univers.

J’ai par conséquent abordé la lecture de ce roman avec un œil plus critique que pour les 4 précédents, en me focalisant surtout sur le travail narratif et sur le style de Laure.

J’ai été emportée et même complètement embarquée dès les premières pages par l’histoire de Colette, une histoire allant bien au-delà des états d’âme d’une femme boulimique, complexée par son obésité. En fait, le récit est constitué de plusieurs histoires qui s’imbriquent de façon très habile dans un ensemble parfaitement fluide et léger notamment grâce au style de Laure qui est épuré et précis. Pas de fioritures, la plume est au service de l’histoire plus encore que dans ses 4 précédents romans. De ces histoires complexes imbriquées je ne dirai rien car ce serait trop révéler de l’intrigue et des secrets de Colette, car l’on s’en doute, la boulimie de Colette trouve forcément son origine dans des drames que Laure va petit à petit nous révéler…Ce que je peux dire c’est que dans son écriture Laure est habitée par le personnage de Colette, elle pense et elle respire Colette et elle nous fait entrer dans ses pensées, ses réflexions. Le récit est entrecoupé de parties épistolaires qui viennent renforcer cette intimité avec le personnage, par ses confessions on entre encore plus dans son intimité, dans son histoire et au plus profond de ses pensées…Il y a une sorte de jeu de miroir entre la Colette qui se raconte et la Colette qui vit son histoire et ce jeu-là, ce parti pris narratif, bien plus qu’une pirouette stylistique, est une grande force du roman de Laure que j’ai énormément appréciée.

Pour moi » Le ventre de Vénus » est le roman le plus fort de Laure, le plus finement travaillé, tant du point de vue du style que de la construction de l’intrigue, c’est aussi le plus abouti, le travail d’écriture, toujours chargé de sensibilité et d’émotion, est extrêmement élégant.

Un roman puissant, beau et émouvant que j’invite les futurs lecteurs à découvrir avec autant de plaisir que j’ai pu en avoir moi-même.

Encore merci pour ce très beau moment de lecture Laure et bravo !

Lire Le ventre de Vénus


28 vues

suivez-moi

© 2019
Proudly created with Wix.com

 

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now