• Laure Gombault romancière

Mon nouveau roman se cache sous le ventre d'une femme

Un roman naît le plus souvent d’un personnage obsédant. Le mien je l’ai nommé Colette. Elle me trottait dans la tête depuis un moment.

Colette souffre d’hyperphagie. Elle se jette sur la nourriture. Elle a trente-cinq ans et elle est obèse. Elle est esthéticienne et travaille au salon « La toilette de Vénus  » dans le 18e arrondissement de Paris.

Ce qui m’intrigue chez Colette tout d’abord, c’est son rapport aux corps, je veux dire aux corps des autres. Elle s’est spécialisée dans la pratique des massages. Rien ne lui procure plus de plaisir que malaxer, pétrir, relaxer le corps des femmes. Ainsi, elle en oublie le sien, celui qu’elle maltraite en alternant boulimie et vomissements. Mais pourquoi ?

L’intrigue du roman se situe là. Que cache-t-elle sous sa graisse ?

À partir de cette question, je me lance à corps perdu (tien ?) dans la vie de Colette.

Et je découvre qu’elle est issue du monde paysan. Elle a grandi à la ferme, entourée de parents affairés qui l’ont laissée pousser comme une plante sauvage, livrée à elle-même. Dans son milieu, les corps trapus et laborieux sont la règle. Seulement, Colette, adolescente, est jolie. Très jolie même. Elle est une incongruité dans cette fratrie et ses parents l’encourageront à quitter le bocage normand pour étudier à Cherbourg. Elle y suivra Irène, son amie d’enfance.

Et puis, Colette va accepter l’inacceptable. Elle va faire une promesse à Irène. Et ça la conduira là où elle est aujourd’hui, à Paris, l’esthéticienne aux mains d’or, dans ce salon de beauté, à masser ces femmes, à magnifier leurs corps avec tant d'ardeur. Son agenda se remplit malgré son physique hors norme.

Un jour, elle rencontrera Adrien, un homme alité, issu des beaux quartiers, plongé dans un coma profond. Sa mère lui demandera de venir le masser pour tenter de le stimuler. En quoi cette rencontre l’obligera à revenir à son passé, à cette blessure qui ne cicatrise pas ?

Ce roman s’attache à inviter Colette à se confronter à ses démons, et chaque personnage qui gravite autour d’elle participera à déterrer son secret.

Vous comprendrez que je ne puisse aller plus loin dans le déroulement de cette histoire. Aurez vous comme moi autant envie de savoir comment Colette va traverser tout ça ? Savoir ce qu’elle cache sous ses tripes ?

Mon roman, "le ventre de Vénus"  sortira prochainement. Et, en avant première, voici sa couverture !


Posts récents

Voir tout

Écrire ou jardiner ?

Je suis dans une phase de réécriture de mon nouveau roman. Qu'est- ce à dire ? C'est comme travailler la terre, la retourner, débroussailler, couper, replanter. D'un terrain vague, composer un jardin

suivez-moi

© 2019
Proudly created with Wix.com

 

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now